Prix des Bâtisseurs 2015 de l'ACPQ


L’Association des Collèges privés du Québec (ACPQ) trouve ses sources dans des institutions d’enseignement supérieur de grande réputation. En effet, grâce à des bâtisseurs, hommes et femmes, le réseau collégial privé bénéficie d’une solide tradition de rigueur et de qualité. Cela se traduit par un niveau inégalé de réussite scolaire et éducative des étudiants qui ont fréquenté les institutions membres du réseau. Ces bâtisseurs ont également transmis des valeurs fondamentales comme l’honnêteté, le sens des responsabilités et l’engagement social. Là encore, ils ont laissé un héritage qui est source d’inspiration.

Annuellement, l’ACPQ remet le Prix des bâtisseurs à une personne ou un groupe de personnes s’étant illustré par des réalisations professionnelles insignes qui ont eu un impact significatif, notamment sur la reconnaissance des collèges privés subventionnés du Québec, sur le développement du réseau ou sur la qualité de l’enseignement collégial, sur le plan des idées, de l’organisation ou de la promotion.

Dans le cadre de son assemblée générale annuelle se tenant au Collège Laflèche à Trois-Rivières, l’Association a décerné le Prix des Bâtisseurs 2015 aux communautés religieuses fondatrices de huit collèges membres soit Les Ursulines sont à l’origine du Collège Laflèche, Les Sœurs des Saints Noms de Jésus et de Marie ont fondé l’École de musique Vincent-d’Indy, La Congrégation Notre-Dame est fondatrice du Collège Marianopolis, La Congrégation des Sœurs de Sainte-Anne est l’instigatrice de ce qu’est aujourd’hui le Collégial international Sainte-Anne, La Compagnie de Jésus est fondatrice du Collège Jean-de-Brébeuf, Les Sulpiciens sont à l’origine du Collège André-Grasset, Les Sœurs de Sainte-Marcelline sont l’inspiration du Collège international des Marcellines et le diocèse de Sherbrooke a fondé le Séminaire de Sherbrooke.

Ce prix 2015 rappelle l’histoire, d’hier à aujourd’hui, entourant le développement des collèges. Il met en lumière les valeurs léguées par les communautés qui sont toujours bien présentes dans les collèges soit la persévérance, l’humanisme, la rigueur et l’innovation.

Lors de la cérémonie de remise des prix des Bâtisseurs 2015, les lauréats ont reçu une sculpture de l’artiste québécois Denis Gagnon. Le concept illustre les maisons du savoir, ce lieu si important pour l’éducation. L’une est du passé, l’autre est du présent. L’arbre est, quant à lui, un symbole fort qui propose sans équivoque une vision forte de pérennité et de stabilité.

Finalement, pour garder en mémoire l’histoire entourant le développement des collèges mis en lumière cette année, un livre Prix des Bâtisseurs 2015 est disponible à l’adresse www.acpq.net.

Quelques mots sur l’ACPQ
L’Association des collèges privés du Québec (ACPQ) représente 22 collèges privés agréés, répartis dans plusieurs régions soit, Montréal, Québec, Estrie, Mauricie et Outaouais, offrant des programmes et des services diversifiés qui répondent aux besoins des clientèles qui les fréquentent. Maintenant une tradition d’excellence, les collèges privés agréés du Québec ont accueilli, en 2014-2015, quelque 17 000 étudiants dans leurs programmes conduisant à l’obtention du DEC ou d’une AEC.

 Batisseurs_i.jpg

De gauche à droite : Sœur Madeleine Tanguay, anciennement directrice des études à l'École de musique Vincent-d'Indy, M. Yves Petit, directeur général de l'École de musique Vincent-d'Indy et sœur Liliane Chartier, anciennement directrice des études à l’École de musique Vincent-d'Indy

Source : Communiqué de l'ACPQ

Photo : Les lauréats 2015 accompagnés par les dirigeants de leur collège d’origine